Avec l’arrivée de l’hiver, il est important de se renseigner sur le meilleur moyen de chauffer son foyer efficacement et à moindre frais. Si les chauffages électriques sont aujourd’hui privilégiés dans la plupart foyers, c’est parce qu’ils sont souvent les plus rentables, mais il faut d’abord réussir à choisir entre les différents systèmes à notre disposition. La famille des chauffages électriques regroupe les chauffages au sol, les radiateurs et les pompes à chaleur (fonctionnant dans de très rares cas au gaz), une catégorie hybride associée aux deux précédentes.

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur et comment ce système fonctionne-t-il ?

VALIDEZ VOTRE ÉLIGIBILITÉ à LA POMPE À CHALEUR à 1€*

Les pompes à chaleur, ou PAC, sont un système basé sur la thermodynamique, c’est-à-dire un système qui va se servir d’un milieu pour obtenir de l’énergie. Ces pompes peuvent faire office de chauffage central pour votre habitation, certaines permettant aussi d’obtenir de l’eau chaude sanitaire. On distingue trois catégories de pompes à chaleur : les géothermiques, les aérothermiques et les hydrauliques. Une pompe géothermique va récupérer la chaleur de la Terre pour la réinjecter dans le foyer, là où les pompes hydrauliques vont capter l’énergie de l’eau, et les aérothermiques celle de l’air. Chez les particuliers, le système de chauffage le plus répandu est la pompe à chaleur à air. Il faut un grand jardin pour utiliser la géothermie, et un point d’eau ou cours d’eau pour les pompes à eau, là où une pompe à air peut s’installer plus aisément. La pompe fonctionnant par aérothermie récupère l’énergie de l’air extérieur (énergie mesurée en calories), dont elle va se servir pour faire chauffer un liquide dit « caloporteur ». Ce liquide chauffe et est ensuite transmis à un autre système. La pompe doit être associée à un plancher chauffant, à un radiateur (on dit dans ces deux cas qu’elle est en mode bivalente car associée à un autre système chauffant) ou à un système ventilo convecteur. Il est à noter que ces trois catégories sont ensuite subdivisées, on y retrouve par exemple les pompes à chaleur à haute ou à basse température. Les hautes températures sont plus énergivores, mais sont utiles par grand froid. On les retrouve donc souvent dans des logements anciens et mal isolés, là où la seconde catégorie, plus éco-responsable et économique, est désormais privilégiée pour les biens neufs.

Combien coûte une pompe à chaleur ?

L’inconvénient des pompes à chaleur, est qu’elles sont toutes coûteuses à l’installation. Il faut dépenser entre 6000 et 12 000€ pour une pompe aérothermique. Les pompes hydrauliques coûtent au minimum 8000€ et peuvent aller jusqu’à 18 000€. Les pompes géothermiques coûtent, elles, entre 8000 et 25 000€. Ces prix peuvent varier suivant la taille du bâtiment à équiper. Bien sûr, ces chiffres sont à relativiser. Premièrement, ils comprennent l’installation de la machine. De plus, depuis le premier janvier 2015, il est possible de faire la demande d’une aide à l’installation avec un crédit d impôt pour la transition énergétique de 30% pouvant aider à payer l’installation. Il existe aussi des prêts à taux zéro destinés à vous aider à hauteur de 30 000 euros maximum. Il faut aussi prendre en compte un entretien de la machine (annuel le plus souvent pour limiter les risques de dysfonctionnement).

Les pompes à chaleur sont-elles rentables ?

Si leur prix à l’installation est élevé, on peut se consoler en regarder sa facture d’énergie à la fin de l’année. Si une pompe à chaleur doit consommer de l’énergie pour effectuer le transfert thermique d’un milieu à l’autre, cette dépense est atténuée par la grande efficacité de l’appareil, qui permet en moyenne de réduire de 60% à 70% ses dépenses énergétiques annuelles. Si un foyer français moyen dépense environ 1600 euros par an pour se chauffer ou pour sa production d eau chaude, alors une pompe à chaleur peut vous faire économiser des centaines d’euros.

VALIDEZ VOTRE ÉLIGIBILITÉ à LA POMPE À CHALEUR à 1€*

Ce système a l’avantage de pouvoir être associé à des panneaux solaires (réduisant à zéro son coût d’utilisation), et de faire office de chauffe-eau pour votre piscine ou pour votre eau chaude courante, en plus de votre maison par exemple. Ce système est donc une vraie solution pour réduire votre facture d’électricité et faire des économies d énergie à moyen et à long terme.