Comment choisir climatisation réversible en 2019 

Vous voulez passer un été au frais et un hiver au chaud tout en faisant des économies sur votre facture énergétique tout au long de l’année ?  La solution idéale c’est d’installer un climatiseur réversible. Dans cet article nous vous expliquons tout pour savoir comment bien choisir votre climatiseur ! 

Le climatiseur réversible : comment ça fonctionne ? 

Le principe de fonctionnement du climatiseur réversible (ou pompe à chaleur air-air, ou encore PAC) est simple. Les climatisations réversibles récupèrent les calories présentes dans l’air extérieur puis le ré-injecte à l’intérieur de votre logement. C’est un appareil 2 en 1, composé d’une unité intérieure et d’une unité extérieure, qui vous permet de bénéficier d’un air chaud en hiver et d’un climatiseur en été. 

Demandez un devis pour votre climatisation

Quels critères pour bien choisir sa climatisation réversible ?

Plusieurs critères sont à retenir pour bien choisir sa climatisation, qu’elle soit monobloc ou multi-split. On retiendra notamment : 

Les coefficients saisonniers

Ce qui compte les plus pour vous lorsque vous achetez un climatiseur c’est la performance qui est intimement liée à deux coefficients :

–          Le SEER, ou coefficient saisonnier d’efficacité énergétique, qui note la performance en mode froid

–          Le SCOP, ou Coefficient Saisonnier de Performance, qui note la performance en mode chaud. 

Ainsi pour plus de performances il faut choisir un indicateur élevé. A savoir qu’un appareil avec un SEER de 5 produira l’équivalent de 5 kWh de froid pour 1 kWh d’électricité consommée. 

L’ensemble de ces indices sont lisibles sur l’étiquette énergétique du climatiseur que vous devez absolument lire attentivement avant de choisir votre Système de climatisation.

Néanmoins, vous devez faire attention lors des comparaisons afin de juger des appareils qui sont semblables c’est à dire de la même gamme de prix et du même type.

La classe énergétique

A l’instar des appareils électroménagers, l’étiquette énergétique peut vous donner une idée claire sur la classe énergétique de votre climatiseur. Un détail important pour déterminer la consommation de votre appareil.

La classe énergétique va de D à A+++, et note la consommation énergétique de l’appareil en fonction de la zone géographique.

La consommation d’énergie est calculée en fonction de la température moyenne de l’air extérieur. Plus il fait chaud moins il consomme d’énergie. 

Mais pour savoir si votre climatiseur est économique ou non ? Il faut se fier au Coefficient de Performance Saisonnier (SCOP) qui est le meilleur indicateur pour juger ce point.  

Le bruit

Autre information que vous pouvez lire sur l’étiquette énergétique c’est le volume sonore du climatiseur que ça soit à l’intérieur ou à l’extérieur.

Un appareil silencieux c’est un confort pour vos oreilles et moins de dérangement pour les voisins car l’Unité extérieure peut vous causer des problèmes s’il est trop bruyant. 

Faites confiance à un professionnel

Vous avez fait votre choix ou vous hésitez encore ? Il est toujours conseillé de recourir à un professionnel qui se charge du conseil, de l’achat, de l’installation et l’entretien de votre climatiseur. Assurez-vous aussi que votre installateur soit RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). 

Pour l’accompagnement de votre projet de climatisation vous pouvez toujours contacter Home Energie qui se charge de prendre en main l’avant et l’après installation. 

Demandez un devis pour votre climatisation

Quelle pompe à chaleur choisir pour ma maison ?


Vous souhaitez installer un système de chauffage à la fois efficace, économique, et écologique ?
Entamer un projet d’installation, de rénovation ou de maintenance de votre système de chauffage, est une simple affaire si seulement vous cadrez tout d’abord votre besoin en termes de confort climatique et de type de pompe à chaleur qui lui correspond, ainsi que votre budget d’investissement et surtout les avantages de chaque PAC par rapport à votre espace.
Il est vrai que la meilleure solution pour faire face à une basse température est d’opter pour une PAC, qui a pour rôle de chauffer ou rafraîchir l’air de la maison et de maintenir la production de l’eau chaude sanitaire en pompant la chaleur en extérieur, et la redistribuer amplifiée en intérieur. D’ailleurs, c’est pourquoi le marché de pompes à chaleur a le vent en poupe ces derniers temps.
L’installation d’une pompe à chaleur, quel qu’en soit le type pour lequel vous optez, présente la meilleure des combinaisons d’avantages financiers, environnementaux et pratiques. En effet, il s’agit d’une performance garantie, d’importantes économies en argent ou en énergie, tout en profitant un rendement bien meilleur que celui d’une chaudière classique car une pompe à chaleur permet de couvrir l’ensemble de vos besoin en chauffe-eau, en chauffage, et même dans certains cas en climatisation, si la pompe est réversible.
Les pompes à chaleur sont non seulement inscrites dans les énergies renouvelables puisqu’elles ne libèrent aucune fumée dans l’atmosphère, mais aussi elles permettent des diffuser la chaleur instantanément, permettant ainsi de maintenir votre intérieur à la bonne température.
Notons que la pompe à chaleur est également éligible au crédit d’impôt sous certaines conditions.

 


Fonctionnement et principe d’une pompe à chaleur


Le principe d’une pompe à chaleur est simple. Il s’agit de puiser les calories de l’air, de l’eau, ou du sol… (tout dépend du type de la PAC), afin de les restituer ensuite dans votre espace et cela se fait à travers quelques étapes :
Aspiration de la chaleur de source extérieure de calories grâce aux capteurs d’énergie
Récupération des calories dans un évaporateur qui contient du fluide frigorigène liquide
Transformation fluide frigorigène en gaz au contact de la chaleur à l’aide de l’appoint évaporateur
Absorption et compression du fluide frigorigène à l’aide d’un compresseur électrique
Diffusion de la chaleur dans le système de chauffage grâce à la condensation du fluide frigorigène
Néanmoins, le fonctionnement de la pompe à chaleur et sa rentabilité dépendent du modèle de PAC choisi. Selon la source de chaleur que vous pouvez exploiter – air, sol ou eau, et de l’espace à chauffer, il est nécessaire d’être bien informé sur le sujet afin de faire le bon choix. Pour assurer aussi un système de chauffage efficace, il faut prendre en compte le coefficient de performance et d’en discuter avec des experts.
Donc entre une pompe à chaleur aérothermique et une PAC géothermique, laquelle vous devriez choisir ?
La pompe à chaleur aérothermique
La PAC aérothermique présente un grand nombre d’atouts, à commencer par sa fonctionnalité au fil des saisons. Tout ce qui est nécessaire est un espace extérieur où le boîtier sera placé par une main-d’œuvre qualifiée. Elle peut servir comme un système de chauffage durant la saison froide, et comme un système de climatisation durant l’été.
Il existe deux modèles de pompes à chaleur aérothermique :
La pompe à chaleur air-air
La pompe à chaleur air-eau
La pompe à chaleur air-air capte la température extérieure pour la redistribuer aux unités intérieures de votre logement afin de le réchauffer. Comparée à un système électrique classique, la pompe à chaleur air-air permet d’économiser jusqu’à 35% de votre consommation d’énergie.
La pompe à chaleur air-eau, capte à son tour les calories de l’air extérieur et les transfère à l’intérieur par l’intermédiaire d’un circuit de chauffage central comme un plancher chauffant ou un radiateur, grâce à son fluide frigorigène. La PAC air-eau sert aussi à produire de l’eau chaude sanitaire, et à climatiser votre habitat en été. Même si ce type de pompe à chaleur peut paraître coûteux au début, il vous fait profiter d’un gain plus important par rapport aux factures d’électricité et vous permet d’épargner jusqu’à 45%.
La pompe à chaleur géothermique
La PAC géothermique est la solution idéale si vous cherchez un système de chauffage performant et écologique au service de votre confort. Elle capte la chaleur du sol, soit de la terre ou de la nappe phréatique, pour l’exporter ensuite dans votre chaudière, afin de chauffer votre maison et assurer la production d’eau chaude sanitaire.
L’installation d’une pompe à chaleur géothermique requiert un investissement important et demande des travaux qui peuvent durer des jours en fonction du nombre de forages nécessaires. Cependant, l’économie par rapport à vos factures d’électricité peut atteindre 65%.